Accueil

Sécurité des Juifs: «Des mesures à la hauteur des menaces», selon De Wever

Charles Michel, Jan Jambon et Bart De Wever sont partis à la rencontre de la communauté juive d’Anvers pour parler sécurité.

Temps de lecture: 2 min

En juin dernier, le gouvernement fédéral libérait 4 millions d’euros pour assurer la sécurité technique des implantations juives dans le pays. Ce mercredi matin, le Premier ministre Charles Michel, le ministre de l’Intérieur Jan Jambon et le bourgmestre d’Anvers Bart De Wever se sont rendus au cœur du quartier juif d’Anvers pour discuter sécurité avec la communauté. Applaudissements et remerciements les attendaient.

► Lire aussi  : Être juif en Belgique: notre dossier spécial

70 militaires, 45 policiers

Ces mesures – essentiellement prises à Anvers en raison de la visibilité et de la concentration de la communauté dans un quartier spécifique – s’étendent à 70 bâtiments. Cibles potentielles, les synagogues, écoles et centres communautaires sont surveillés tous les jours par 70 militaires et 45 policiers. « Nous ne dépenserons jamais assez pour la protection de la communauté juive mais 4 millions, c’est le moment qu’elle a réclamé après concertation avec la police. Nous avons pris des mesures à la hauteur des menaces. »

Jan Jambon confirme : « Se sentant menacés, certains membres de la communauté juive ont quitté la Belgique pour Israël. Dans ce cas-là, il y a un problème et le gouvernement doit réagir. On a constaté que les départs avaient disparu, c’est que notre politique marche. »

► Lire aussi  : «En Israël, on pourra enfin vivre sereinement, normalement»

« Heureux et honorés »

Un sentiment que partage le président du consistoire juif Philippe Markiewicz : « Nous sommes très honorés et heureux de voir que la Belgique prend des mesures de sécurité qui répondent aux besoins. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une