Moscou expose pour la première fois la plus puissante bombe nucléaire jamais conçue

Huit mètres de long, 25 tonnes, une masse imposante : la « Tsar Bomba », la plus puissante des bombes nucléaires de l’histoire, symbole d’une époque révolue où Soviétiques et Américains mesuraient leur puissance à coups de bombes, est exposée pour la première fois à Moscou.

Testée en 1961 par les autorités soviétiques, la bombe à hydrogène « Tsar Bomba », AN602 de son vrai nom, inspirait fierté et crainte à la fois, résume Nikolaï Krylov, 62 ans, en visitant au Manège, au pied des murailles du Kremlin, cette exposition inédite retraçant les moments forts de l’histoire du nucléaire russe.

« Quand je m’approche d’elle, je suis très mal à l’aise, car je pense à tous les dégâts qu’elle aurait pu faire », dit à l’AFP cet ancien aviateur, tout en dévorant du regard la bombe, évidemment délestée de sa charge nucléaire.

« Il aurait été préférable que cette bombe n’ait jamais existé », martèle Galina Ivanovna, une retraitée de 72 ans, en qualifiant la « Tsar Bomba » d’« objet de trop dans l’histoire de l’humanité ».

Sur le même sujet
Moscou