Voici le prochain centre sportif de haut niveau de Louvain-la-Neuve (photos)

Plus aucun obstacle ne devrait se dresser sur la route parsemée embûches du centre sportif de haut niveau que la Fédération Wallonie-Bruxelles doit ériger à Louvain-la-Neuve. Les menaces que représentaient un recours en suspension et une action en justice sont écartées depuis quelques jours. René Collin (CDH), le ministre des Sports, affiche un bel optimisme. Jeudi, il a dévoilé le visage de cette infrastructure en présence d’une bonne part du monde sportif francophone et notamment de l’athétisme auquel cet outil sera prioritairement réservé.

Ce centre couvert est réclamé par les athlètes de haut niveau et leurs fédérations depuis des décennies. Le projet a pris forme en 2009. Il a mis en concurrence sept villes dont Ottignies-Louvain-la-Neuve qui a finalement été désignée en mai 2012. En Wallonie mais à portée de javelot de Bruxelles, à proximité du centre sportif du Blocry et de sa piste d’athlétisme, mais aussi de l’université, de ses chercheurs et de ses étudiants, l’implantation semble idéale.

Les travaux coûteront la coquette somme de 22,5 millions d’euros. Le financement est assuré par l’intermédiaire de Sofinpro, le véhicule financier de l’intercommunale du Brabant wallon : trois tranches ont déjà été versées, les deux dernières seront budgétées pour 2016 et 2017. Tout cela pour un outil de 10.000 mètres carrés dont la construction a été confiée à l’association momentanée Duchêne-Degraeve.

Que trouvera-t-on sous les formes futuristes du centre ? D’abord, une piste d’athlétisme de 200 mètres répondant aux critères de qualité internationaux, une ligne droite de 60 mètres et de huit couloirs pour le sprint, un anneau d’échauffement. Les tribunes pourront accueillir un maximum de 2.500 spectateurs. Priorité donc aux coureurs, aux lanceurs et aux sauteurs, mais les sports de combat, les arts martiaux, le badminton et même les sports collectifs seront aussi les bienvenus.

Reste à attendre l’inauguration officielle. Celle-ci devrait avoir lieu en fin d’année 2017. Les travaux auront commencé à l’été 2016. Il reste un an pour obtenir les permis utiles.