S'identifier S'abonner

Manchester United plus fort que Liverpool (3-1)

Benteke avait pourtant réduit le score d’une reprise de volée exceptionnelle.

Par la rédaction

Temps de lecture: 3 min

C’est peu dire que le premier acte de ce 193ème Derby of England entre Manchester United et Liverpool ne rentrera pas dans la légende de ces deux clubs historiques du nord-ouest de l’Angleterre. Seul une relance manquée de Simon Mignolet dès la sixième minute de jeu aurait pu – aurait dû – permettre à Marouane Fellaini d’ouvrir le score. Aligné en pointe de l’attaque mancunienne, puisque, touché aux ischio-jambiers lors de la dernière séance d’entraînement des Red Devils, Wayne Rooney était absent, l’attaquant de secours de Luis van Gaal manquera de la plus élémentaire des finesses au moment d’ajuster son lob pour ce qui restera la seule occasion de cette pauvre première mi-temps.

Le moment Benteke

Discret, pour ne pas dire invisible, Chrisitan Benteke n’y a ainsi pas reçu la moindre occasion de se mettre en évidence. Le problème, c’est que la deuxième mi-temps n’allait pas beaucoup plus sourire à l’attaquant des Reds, un petit but seulement cette saison une micro-occasion manquée à la 75ème minute. Et pourtant, alors que Manchester United filait vers une victoire tranquille, l’ancien attaquant d’Aston Villa allait enfin sortir de sa boîte ! À la réception d’un centre d’Ibe, Benteke s’envolait dans les airs pour venir catapulter dans le plafond du but de David de Gea une reprise de volée tout simplement divine. Un geste, un seul qui suffira à faire oublier l’après-midi bien compliquée connue par Christian Benteke.

Daley Blind, ce sauveur

Car ce sont bien les Red Devils qui allaient – dès la 49ème minute – être récompensés de leur bonne entame de seconde période par Daley Blind. Un but qui allait étonnamment coïncider avec le réveil des Reds. Et sans un grand David de Gea – qui fêtait son retour dans les buts mancuniens après l’épisode de son vrai-faux transfert vers le Real Madrid – le résultat final aurait été tout différent. Impérial devant Danny Ings peu avant l’heure de jeu, le portier espagnol allait récidiver quelques minutes plus tard sur une frappe de Jordon Ibe. Le sens du sacrifice de Daley Blind devant Skrtel puis Firmino à même la ligne de but allait faire le reste.

Origi et Benteke de concert

Et comme souvent quand on gaspille devant, cela se paye derrière. Sur une des rares incursions mancuniennes de ce deuxième acte, Joe Gomes, latéral gauche des Reds, allait commettre l’irréparable et offrir à Ander Herrera l’occasion de se faire justice à 9m15. L’espagnol ne tremblera pas au moment de transformer son penalty et offrait du même coup à Old Trafford une fin de match un peu plus tranquille. Mais cela, c’était avant la première apparition de Divock Origi (74ème) sous ses nouvelles couleurs. C’était surtout avant ce qu’il convient d’appeler le coup de génie de Christian Benteke. Un but magnifique qui sera suivi d’un autre. Quelques minutes après son entrée au jeu, Anthony Martial s’offrait un solo dans la surface avant de venir crucifier Simon Mignolet (3-1).

Coincé entre Norwich et West Ham, Liverpool occupe la neuvième place de la Premier League. Avec dix points sur quinze possibles, Manchester s’empare pour sa part de la deuxième place du classement, à égalité de points avec Arsenal.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Œuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP