La gueuze prend des accents inattendus

Les brasseurs bruxellois, particulièrement les gueuziers, bénéficient d’une belle réputation à l’étranger, notamment auprès des chefs et œnologues les plus reconnus. Il y a quelques jours, Andy De Brouwer, patron du restaurant Les Eleveurs, à Halle, présentait dans son établissement une bière rare et exceptionnelle. Baptisée Zenne y Frontera, celle-ci est le fruit d’une collaboration supervisée par ses soins entre Armand Debelder, gueuzier propriétaire de la brasserie artisanale Drie Fonteinen (www.3fonteinen.be) et un producteur de Sherry espagnol.

Passionné depuis longtemps par les particularités des vins du sud de l’Espagne, Andy était convaincu qu’il serait intéressant de récupérer des fûts d’un sherry artisanal local pour y faire vieillir des lambics de la maison Drie Fonteinen. L’aventure de la Zenne y Frontera ne fut pas simple. Le sommelier devait non seulement convaincre le brasseur de quitter ses murs mais aussi le vigneron de céder ses précieux fûts. L’Espagnol n’avait évidemment aucune idée de ce qu’était un lambic, cette bière ne ressemblant guère à la cerveza locale. Il a aimé, paraît-il… Il faut dire que le lambic choisi était vieux de quarante ans. Une merveille, pour ceux qui connaissent. Le résultat de l’étonnante rencontre entre le brasseur, le sommelier et le vigneron séduit. 2.400 bouteilles sont annoncées à bon prix, mais on peut vous assurer qu’elles trouveront preneur vu les réactions des sommeliers présents.

Autre initiative bien dans l’esprit bruxellois : le Zwanze day mis en place par le brasseur Cantillon (www.cantillon.be). Il a eu l’idée de créer une bière rejoignant, comme il le dit, l’esprit des surréalistes belges. Cette année, celui-ci s’amuse avec la recette d’un stout classique… « Ma bière a la couleur d’un stout, commence par dire Cantillon. Oui… Mais j’ai travaillé du froment cru pour améliorer les qualités de moelleux et de la conservation. Je n’ai pas utilisé d’orge pour éviter d’accentuer encore le côté sec de certaines de mes bières suite à la fermentation spontanée de mes bières. J’ai laissé fermenter 28 mois en barrique pour faire un stout surréaliste. »

Cette bière rare et réservée aux cafés partenaires de la Brasserie Cantillon dans le monde sera présentée aux quatre coins de la planète le 19 septembre, à l’occasion du Zwanze day. Pour respecter l’esprit du projet, les établissements amis du brasseur belge seront comme à l’habitude interconnectés par vidéo conférence afin de permettre aux dégustateurs belges de partager leurs émotions avec d’autres amateurs célébrant nos bières dans les nuits de New York, de Tokyo ou d’Hawaï.