Mostra de Venise: le Lion d’Or attribué à «Desde allà» de Lorenzo Vigas

Le cinéma sud-américain triomphe à la Mostra.

Temps de lecture: 2 min

«  Desde allà » du réalisateur vénézuélien Lorenzo Vigas, l’hisoire âpre d’une rencontre entre un quinquagénaire et un adolescent sur fond de sexe et de solitude, a reçu samedi soir le Lion d’Or du meilleur film à la Mostra de Venise.

Ce film au rythme lent, marqué par les silences et les contrastes entre un monde intime aride et un extérieur plein de vie, avait été longuement applaudi jeudi en projection de presse et faisait partie des favoris.

L’Amérique du Sud a été à l’honneur puisque le Lion d’Argent du meilleur réalisateur est revenu à l’Argentin Pablo Trapero pour « El Clan ».

« L’Hermine », l’un des trois longs-métrages français en compétition, a été quant à lui doublement primé, Fabrice Luchini recevant la coupe Volpi du meilleur interprète masculin, et son réalisateur, Christian Vincent, le prix du meilleur scénario.

Le prix d’interprétation féminine est allé à l’Italienne Valeria Golino, pour son rôle d’une mère courage dans « Per amor vostro » de Giuseppe M. Gaudino.

Et le film d’animation « Anomalisa », réalisé selon le procédé du « stop motion » et co-dirigé par le génial scénariste Charlie Kaufman (« Being John Malkovich », « Eternal sunshine of the spotless mind ») et Duke Johnson, a reçu le Grand Prix du jury.

Le palmarès

Lion d’Or du meilleur film : « Desde allà » de Lorenzo Vigas

Lion d’Argent du meilleur réalisateur : Pablo Trapero pour « El Clan »

Grand Prix du Jury : « Anomalisa » de Charlie Kaufman et Duke Johnson

Prix du meilleur scénario : « L’Hermine » de Christian Vincent

Prix spécial du Jury : « Abluka » (Frenzy) de Emin Alper

Coupe Volpi de la meilleure interprète féminine : Valeria Golino dans « Per amor vostro » de Giuseppe M. Gaudino

Coupe Volpi du meilleur interprète masculin : Fabrice Luchini dans « L’Hermine » de Christian Vincent

Prix Marcello Mastroianni du meilleur espoir : Abraham Attah pour « Beasts of No Nation » de Cary Fukunaga

Prix Luigi de Laurentis (Lion du futur) de la meilleure première oeuvre : « The childhood of a leader » de Brady Corbet

Prix du meilleur film de la section Orizzonti : « Free in Deed » de Jake Mahaffy

Prix spécial de la section Orizzonti : « Boi neon » de Gabriel Mascaro

Prix du meilleur réalisateur de la section Orizzonti : Brady Corbet pour « The childhood f a leader »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une