Le site des casernes de Belgrade (Namur) est prêt pour accueillir cent demandeurs d’asile

Temps de lecture: 2 min

Le site des casernes militaires de Belgrade (Namur) est prêt pour accueillir cent demandeurs d’asile, des hommes isolés. Des tentes de 16 mètres carrés contenant deux lits superposés chacune ont été installées dans deux hangars, a indiqué vendredi François Romedenne, directeur du centre d’accueil de réfugiés de la Croix-Rouge de Natoye et responsable de l’accueil à Belgrade. Cinquante personnes arriveront mercredi et cinquante autres jeudi. Il s’agit de places de transit, en attendant d’avoir une place dans un centre.

Des hommes isolés sont attendus vu les infrastructures présentes. Des citernes de la Protection civile alimenteront le site en eau, des vérifications devant être faites afin de s’assurer que l’eau est potable. En attendant la réhabilitation de la chaudière pour garantir l’eau chaude et le chauffage, du matériel militaire a été déployé, à savoir deux blocs de cinq douches et cinq toilettes et deux blocs de bureaux. «L’intimité ne peut être garantie pour permettre la mixité pour le moment, vu qu’un simple rideau sépare les douches», ajoute le responsable.

«La qualité de l’accueil n’est pas celle que l’on aime donner. Elle a été revue à la baisse à cause de la situation d’urgence et du fait que ce sont des places de transit. L’hébergement en tente engendre une certaine promiscuité alors qu’une personne doit avoir quatre mètres carrés au sol dans une chambre. Il n’y a pas d’isolement sonore, pas de table, ni de chaise. Le hangar sera chauffé avec de l’air pulsé, ce qui n’est pas agréable et il faut sortir pour aller aux sanitaires», a expliqué François Romedenne.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une