Hervé Jamar le reconnaît: «J’ai eu des débuts difficiles au Budget»

Premier changement dans l’équipe Michel. Le ministre du Budget devient gouverneur de la province de Liège et sera remplacé par Sophie Wilmès.

Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 3 min

Il avoue y avoir réfléchi tout l’été. Tout s’est accéléré ces derniers jours, et dimanche fut décisif. Hervé Jamar quitte le gouvernement fédéral pour le poste de gouverneur à Liège, où il remplacera Michel Foret, il cédera le portefeuille du Budget à Sophie Wilmès. Olivier Chastel a rendu public le glissement entre bleus lundi après-midi, au siège du parti, à la Toison d’Or, à Bruxelles, entouré de son ministre sortant et de l’imminente impétrante. Tous deux ravis : le premier, dit-il, du travail accompli ; la seconde, de la mission qui l’attend, au coeur du gouvernement Michel. Le président du MR explique à l’issue de la conférence de presse : « Hervé m’avait fait part de son idée, il y avait d’autres candidats possibles pour le remplacer au Budget, vous les connaissez en gros, les noms sont connus, Jean-Luc Crucke, Piere-Yves Jeholet, parmi d’autres, mais quand j’ai screené tout cela, j’ai flashé, nous en avons parlé avec Didier Reynders, Sophie Wilmès s’imposait, avec toutes ses compétences, et jeune, dynamique, en plus avec des responsabilités dans la périphérie bruxelloise, à Rhode-Saint-Genèse, c’est un plus »...

«Jamar n’a jamais trouvé ses marques au gouvernement »

Un bleu glisse : « Hervé n’a jamais trouvé ses marques au gouvernement ». Les partenaires au sein de la suédoise ont parfois communiqué en ce sens en coulisse. Rien de rédhibitoire, mais un souci persistant. L’intéressé consent tout juste : « J’ai eu des débuts difficiles, je le reconnais, mais ensuite, nous avons très bien travaillé... » A la Toison d’Or, son chef de cabinet, Luc Mabille, qui poursuit aux côtés de Sophie Wilmès, est dans la ligne : «  On a du pain du la planche : le comité de monitoring tout de suite, la trajectoire budgétaire à destination des autorités européennes le 15 octobre, le budget fédéral en décembre... Tout continue ». Tout continue, même si tous, au sein du cabinet Jamar, étaient sous le choc lundi. Luc Mabille : « Les gens ont été surpris, c’est vrai. En plus, Hervé est quelqu’un de très humain, il est très attachant ». Martine Maelschalck, sa porte-parole : « Je suis émue. C’est un changement. Je vais continuer avec Sophie Willmès ». Emu, Hervé Jamar l’est lui aussi, heureux, manifestement, de son transfert au gouvernorat de Liège, peut-être une délivrance pour lui à certains égards : « Les matières relatives à la sécurité publique, j’aime ça, ainsi que le développement socio-économique d’une région. J’ai réfléchi à cela cet été, je l’ai dit, et j’ai envoyé une lettre d’intention à Olivier Chastel, c’était le moment, voilà tout... ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une