James Dean, le rêve fracassé

Il y a tout juste 60 ans, le 30 septembre 1955, il se tuait au volant de sa Porsche 550 Spyder. Il voulait « vivre vite, mourir jeune et faire un beau cadavre ».

Temps de lecture: 1 min

Il reste gravé dans sa pose éternelle, cheveux ébouriffés, tee-shirt blanc et blue-jean, une cigarette nonchalante au bord des lèvres, stoppé net à 24 ans. James Byron Dean aimait la vitesse. Son accident, le vendredi 30 septembre, à 17h45, sur la route de Salinas restera à tout jamais gravé dans la mémoire des Américains qui accusent le coup. Découvrez le portrait d’une icône et du mythe éternel dans votre nouveau Soirmag+, en téléchargement ici : http://soirmagplus.lesoir.be

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une