Les directeurs seront revalorisés (un jour…)

Les chefs d’école du fondamental demandent un salaire adapté à leu volume de travail. La Communauté française pourrait agir.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Les directeurs du fondamental réclament de l’aide administrative, pour pouvoir se concentrer sur l’animation pédagogique de leurs établissements. Mais ils ne demandent pas que ça. Ils veulent aussi que leur salaire soit relevé.

Aujourd’hui, les instituteurs sont généralement soumis au barème 301 – on dira que c’est le barème des professeurs qui ont effectué trois ans de formation. Les enseignants du secondaire qui sortent de l’université sont soumis, eux, au barème 510.

Les directeurs du fondamental sont soumis au barème 301 et perçoivent un « complément », qui dépend de la taille de leur école. Après 15 ans de carrière, par exemple, un instituteur touche 3.242 euros (mensuel brut) alors que le directeur touche 4.016 euros (hypothèse d’une école de plus de 210 élèves). La différence est jugée assez chiche par les chefs d’école, vu le travail que représente la direction d’une école. Souvent, même, le directeur touche un salaire inférieur à celui que perçoivent les instituteurs qui, en cours du soir, ont complété leur formation en école normale par un master universitaire (en sciences de l’éducation, psychopédagogie, sciences psychopédagogiques, etc.). Étant diplômés universitaires, ces instituteurs sont soumis au barème 501 (le salaire de 4.177 euros à 15 ans de carrière). Les directeurs pestent, pour le principe, et soulignent que leurs tâches sont telles qu’ils n’ont pas le temps d’aller décrocher ces masters rémunérateurs.

Les directeurs du primaire réclament donc le 501. Si l’affaire n’a rien d’officiel, si rien n’est formellement décidé, il semble que la Communauté française pourrait bien leur accorder – le point, dit-on, pourrait émerger à l’occasion du Pacte d’excellence, devant refonder l’école, quitte à y aller progressivement.

Pierre Bouillon

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une