Un ministre saoudien attribue la bousculade à un manque de discipline des pèlerins

Les pèlerins ignorent les instructions des responsables du hajj, selon le ministre saoudien de la Santé.

Temps de lecture: 2 min

«Si les pèlerins avaient suivi les instructions, on aurait pu éviter ce genre d’accident», a déclaré Khaled al-Faleh à la télévision publique El-Ekhbariya après s’être rendu sur les lieux du drame, le pire à endeuiller le pèlerinage annuel musulman depuis 25 ans. « De nombreux pèlerins se mettent en mouvement sans respecter les horaires» fixés par les responsables de la gestion des rites, a-t-il dit. «C’est la raison principale de ce genre d’accident», a affirmé le responsable saoudien, en annonçant la mobilisation de ses services pour secourir et soigner les blessés. Le ministre a promis une enquête «rapide et transparente».

Un choc entre une marée humaine quittant l’une des stèles et une foule venant en sens inverse a provoqué le drame près du site de la lapidation symbolique de Satan. L’Iran a attribué la tragédie à des failles dans le dispositif de sécurité saoudien.

«Pour des raisons qu’on ignore», un chemin a été fermé près de l’endroit où les pèlerins effectuent le rituel de la lapidation symbolique de Satan, a affirmé le chef de l’organisation iranienne du hajj. «C’est cela qui a causé ce tragique incident», a déclaré Saïd Ohadi sur la télévision d’Etat iranienne.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une