Les arbres n’aiment plus le printemps

Une étude faite par des chercheurs scientifiques en a tiré cette conclusion.

Temps de lecture: 1 min

Une étude publiée dans la revue « Nature », démontre que les arbres atteignent une limite due au réchauffement climatique : les feuilles sortent trop tard. Ils ont analysé sept espèces différentes d’arbres (aulne, bouleau, marronnier, hêtre, tilleul, chêne et frêne) sur 1.200 sites différents.

L’analyse montre que les feuilles sont sorties avec quatre jours d’avance par degré en moyenne entre 1980 et 1994, contre 2,3 jours d’avance entre 1999 et 2013.

Tout cela est dû à deux causes.

La première est que les bourgeons ont besoin d’une grande période de froid pour se mettre au repos. Le fait que l’hiver soit plus doux a comme conséquence qu’à l’arrivée au printemps, les bourgeons ont besoin de plus de chaleur que d’habitude pour éclore.

Le deuxième facteur est la durée des jours. La plante s’expose à une durée de jours plus courte : de ce fait, cela retarde l’éclosion des feuilles.

L’étude conclut toute fois que les arbres ne s’habituent pas au réchauffement climatique et que celui-ci dérègle le système végétal.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une