Etterbeek: place Jourdan, les commerçants sont plus ouverts au piétonnier

Fin de l’enquête publique.

Temps de lecture: 2 min

Al’issue de l’enquête publique qui s’est clôturée samedi, les commerçants de la place Jourdan à Etterbeek ont décidé, lors d’une réunion mardi soir, d’assouplir leur position concernant le projet d’un semi-piétonnier, a annoncé mercredi Michel Dehaes, président de l’association des commerçants du quartier Europe-Jourdan. Ils reviennent sur leur opposition catégorique et émettent des propositions d’amendements au réaménagement prévu. La réunion de concertation est prévue le 29 septembre à 11 h 30.

La majorité des commerçants de la place se bat depuis environ 8 ans contre ce projet. Au lieu de continuer à rejeter entièrement la piétonisation au risque de la voir aboutir sans concertation dans les prochaines années, ils ont décidé d’utiliser l’espace de discussion proposé actuellement. Ils ont engagé un avocat spécialisé en urbanisme et un architecte pour étudier au mieux comment leurs intérêts pourraient rejoindre l’aménagement prévu.

Le semi-piétonnier prévoit de supprimer la voie de circulation côté ouest (près de la rue Froissart) et de passer celle côté est (près du parc Léopold) en sens unique. La double voie au nord qui donne sur le parc Léopold est maintenue dans le projet de la commune.

Les commerçants demandent en premier lieu que les deux parkings de remplacement prévus, soient réalisés avant la suppression des emplacements au centre de la place Jourdan.

Ils s’opposent en outre à l’installation d’une fontaine telle que prévue. Les commerçants du côté est de la place demandent par ailleurs à ce que le passage prévu pour les piétons soit placé après leurs terrasses, non pas entre leurs façades et leurs terrasses. Contrairement aux riverains qui demandent la préservation des arbres, les commerçants estiment que leur remplacement est nécessaire. 

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une