Tricherie antipollution - La Commission européenne plaide pour la tolérance zéro

Temps de lecture: 1 min

La Commission européenne demande aux Etats membres de l’Union d’examiner les implications pour les véhicules vendus en Europe du mécanisme qui a permis à Volkswagen de tricher à des tests d’émission de gaz polluants grâce à un logiciel installé sur ses voitures et de s’assurer que les standards européens en matière d’émission de polluants sont «scrupuleusement respectés».

«Notre message est clair: tolérance zéro pour la fraude, et conformité rigoureuse aux règles européennes», a déclaré la commissaire européenne responsable du Marché intérieur, Elzbieta Bienkowska.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une