Jeune saoudien menacé d’exécution: Washington se dit «profondément préoccupé»

Néanmoins, le diplomate a pris soin de ne pas condamner l’éventuelle exécution.

Temps de lecture: 1 min

Les Etats-Unis ont exprimé jeudi leur «profonde préoccupation» à propos d’un jeune saoudien chiite qui risque d’être exécuté dans son pays pour avoir pris part en 2012, alors qu’il était mineur, à des manifestations inspirées du Printemps arabe.

«Nous sommes profondément préoccupés par le cas de (Ali) al-Nimr qui a été condamné à mort alors qu’il était mineur lors de son interpellation et par des allégations selon lesquelles sa condamnation s’est fondée sur des aveux obtenus sous la contrainte», a déclaré à quelques journalistes le porte-parole du département d’Etat, John Kirby.

Le diplomate américain a toutefois bien pris soin en lisant un bref communiqué de ne pas condamner explicitement l’éventuelle exécution par l’Arabie saoudite -alliée des Etats-Unis- de Ali al-Nimr, aujourd’hui âgé de 21 ans.

Washington critique de temps à autres, mais avec une grande prudence, la situation des droits de l’homme dans cette monarchie du Golfe.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une