Accueil

A COURCELLES,IL Y A 50ANS:LE MATIN DE L'HORREUR REXISTE

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

A Courcelles, il y a 50 ans:

le matin de l'horreur rexiste

Le nom de Courcelles est depuis la fin de la Seconde Guerre associé à des faits dramatiques, retenus par l'histoire parmi les plus sanglants des collaborateurs rexistes sous l'Occupation. Il y a cinquante ans exactement, le matin du 18 août 1944, vingt otages étaient exécutés sans pitié, après avoir passé une inimaginable nuit d'angoisse, maintenus prisonniers dans une minuscule cave du lieu dit le «Rognac». Leurs assassins n'étaient pas des soldats allemands, mais des sympathisants de Rex; leur sauvagerie criminelle avait été provoquée, la veille, par un attentat de la Résistance: la mise à mort du bourgmestre de Charleroi, Oswald Englebin...

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs