Accueil

CHARLEROI La littérature et la langue patoisante se portent bien Les cent ans des «Walons d'Charlerwet»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

CHARLEROI La littérature et la langue patoisante se portent bien Les cent ans des «Walons d'Charlerwet»

L'année 1998 sera faste pour le patois de Charleroi puisqu'elle marque le centième anniversaire de la fondation de «Les Walons d'Charlerwet», la première association d'écrivains wallons de la région et le nonantième anniversaire de l'Association littéraire wallonne de Charleroi, qui prit la succession de son aînée. Elle marque aussi l'envol de «El môjo dès Walons», la maison carolorégienne des traditions, et la publication de nouveaux ouvrages comme le numéro spécial du mensuel «El bourdon» consacré à Pierre Faulx, l'un des écrivains régionaux les plus remarquables, récemment disparu. Attendu encore pour la fin de l'année, «Les bièstrîyes da miyin du culot», un recueil d'apophtegmes wallons relatifs aux animaux, que l'on doit à la plume de Jean-Luc Fauconnier, actuel président de l'association, et dont les illustrations naîtront du crayon de Jean Peetermans, un autre enfant du terroir, dessinateur de son état, mieux connu sous le pseudonyme de Péji.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs