Accueil

Christiane Vienne échappe au chômage

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Christiane Vienne, issue du Mouvement ouvrier chrétien, décroche l'unique siège de sénateur coopté qui revient au parti socialiste. C'est la décision qu'a prise Elio Di Rupo, et qu'il a fait adopter, à plus de 80 % des voix, par le bureau de son parti.

D'autres noms de candidats non élus avaient circulé : José Damilot, ancien patron des métallos FGTB, François Martou, l'ex-président du MOC, Henri Simons, transfuge d'Écolo. Trois autres symboles d'ouverture. On citait aussi le sénateur sortant Jean-Marie Happart. Celui-ci aurait reçu, comme lot de consolation, l'assurance de continuer à piloter l'intercommunale de Francorchamps.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs