Walibi va distribuer

Walibi va distribuer

un premier dividende

Le chiffre d'affaires du groupe Walibi est passé de 586 millions en 1987 à 760 millions en 1988, soit une progression de 30 % que le président de la société, M. Eddy Meeus, a qualifiée de «satisfaisante» en présentant, mardi, le rapport d'activité pour l'exercice écoulé.

Mais l'événement de l'année a été l'augmentation de capital par l'introduction en bourse du titre de Walibi qui offrira un dividende brut de 26,67 F, en progression de 91 % par rapport à l'an dernier. Par cette opération, un quart du capital de la société se trouve entre les mains du public.

Grâce à cet accroissement de ses moyens financiers, Walibi a pu prendre des participations dans diverses réalisations touristiques aussi bien en Belgique qu'en France. A Bruxelles, Walibi a pris le contrôle, à 57 %, du projet Mini-Europe qui se réalise au pied de l'atomium dans le complexe de Brupark. Au moment de son entrée en scène, quelque 220 millions avaient déjà été dépensés dans cet investissement qui représentera un total de 450 millions. Cette réalisation qui sera inaugurée dans le courant de juin montrera sur une superficie de 2,5 hectares les maquettes des monuments les plus significatifs de la communauté européenne. Le groupe a pris, en août dernier, une participation majoritaire dans le musée de cire Historium, au centre Anspach.

En France, le groupe a porté sa participation à 95,22 % au sein d'Avenir Land, un parc de loisir situé dans le triangle Lyon-Grenoble-Genève où il est parvenu en 1988 à l'équilibre financier grâce à un chiffre d'affaires qui a progressé de 70 %. D'importants investissements ont été réalisés, entre autres pour la réalisation pour cet été d'une Radja River. Pour des motifs publicitaires et d'une meilleure synergie, ce parc vient d'être rebaptisé Walibi Rhône-Alpes. Comme l'a encore indiqué M. Meeus, la Lyonnaise des Eaux pourra prendre une participation minoritaire à l'occasion d'une augmentation de capital du Walibi français.

A Walibi Rhône-Alpes comme à Mini-Europe et à Historium on offrira au public tous les gadgets et souvenirs de la marque déjà disponibles à Wavre. Cette activité gérée par Gespark qui a réalisé, en 1988, un chiffre de vente de 43 millions devrait connaître une forte expansion en 1989.

Toutes ces prises de participation ont quelque peu freiné les dépenses à Walibi-Wavre où des acquisitions de terrains ont été réalisés en vue d'offrir des parkings supplémentaires. Seule nouveauté pour cette année: un cinéma à trois dimensions. Sur les 700 millions budgétisés pour 1989, 150 millions seront affectés à une extension d'Aqualibi qui affronte la concurrence des autres piscines tropicales créées ailleurs. Une somme égale sera affectée à Walibi Rhône-Alpes, les 400 millions restants étant destinés à Mini-Europe.

Le bénéfice net a progressé de 19 %. Au niveau des résutats nets courants de la société Walibi, le cash flow (228 millions) et le bénéfice (101 millions) ont progressé respectivement de 44 et 53 % atteignant ainsi les montants de 244 et 108 F par action. Après les éléments exceptionnels (18 millions pour les frais d'introduction en bourse) et les affectations à la réserve légale (3,3 millions), le bénéfice à répartir s'est élevé à 142 millions dont 62 millions de bénéfices reportés.

Pour le groupe le nombre total de visiteurs est passé de 1.342.000 en 1987 à 1.629.000 en 1988.

P. B.