GOL,SPAAK,SANCHEZ-MARTINEZ : LE GRAND CHELEM ?

Les «citoyens européens» auront aussi un candidat au PRL-FDF

Gol, Spaak, Sanchez-Martinez: le grand chelem?

Le président du PRL, Jean Gol, flanqué d'une floppée d'eurocandidats PRL-FDF, a présenté et défendu mercredi la liste que la fédération francophone présentera, le 12 juin au scrutin européen - en espérant secrètement y décrocher un troisième siège pour «sauver» la députée européenne sortante Anne André.

Le PRL sacrifie manifestement à la mode des «candidats européens». Luis Martinez Sanchez, 34 ans, cadre supérieur dans le siège bruxellois d'une banque espagnole, occupe la neuvième place effective. Jean Gol dresse le portrait de l'intéressé: M. Martinez Sanchez est la preuve de la réussite de quelqu'un issu de l'immigration. Son père était ouvrier-boucher à Saint-Gilles, son oncle mineur dans le Hainaut. A l'issue de ses études universitaires à l'ULB, il a choisi la Belgique plutôt qu'une carrière universitaire à Madrid. Économiste, il est directeur-général dans une institution financière espagnole. Si vous l'interrogez, vous serez frappé par la qualité excellente de son français.

Autre nouveauté de la liste, Jacqueline Rousseaux en 5e suppléance. Avocate, Bruxelloise, elle est particulièrement active dans les fédérations européennes de professions libérales.

Jean Gol considère que le scrutin européen est la première occasion offerte au citoyen de dire ce qu'il pense de la politique gouvernementale. Il résume la campagne européenne comme suit: Voter PRL, c'est dire «oui» à l'Europe et dire «non» au gouvernement Dehaene. Voter PSC, c'est dire «oui» à l'Europe et «oui» au gouvernement Dehaene. Voter PS, c'est dire «oui» à une Europe plus ou moins limitée à l'Europe des Régions comme le préconise José Happart et dire ... «non» au PS.

Évoquant par ailleurs la possible participation du PRL avec le groupe politique PPE (parti populaire européen) du Parlement européen («Le Soir» du 15 février), Jean Gol soulignait que le PPE ne regroupait pas que des démocrates-chrétiens. Et de citer les conservateurs britannique, des républicains français comme Valéry Giscard d'Estaing... Jean Gol estime qu'au lendemain du 12 juin, la présence des démocrates chrétiens dans ce groupe devrait être affaiblie suite à l'écroulement de la démocratie chrétienne italienne, et de l'affaiblissement des chrétiens démocrates allemands. Le PRL n'a donc pas encore fait son choix. Nous déciderons de notre affiliation à un groupe parlementaire en fonction de trois principes: 1. travailler avec un noyau de parlementaires où il y a le plus de francophones; 2. faire partie d'un groupe d'une taille suffisante pour pouvoir peser sur les événements; 3. appliquer un libéralisme bien tempéré: ni étatisme primaire, ni libre-échangisme intégriste.

CANDIDATS EFFECTIFS

1. Jean Gol; 2. Antoinette Spaak; 3. Anne André; 4. Daniel Ducarme; 5. Jacques Simonet; 6. Jean Barzin; 7. Florine Pary-Mille; 8. Jean-Luc Crucke; 9. Luis Martinez Sanchez; 10. Antoine Duquesne.

CANDIDATS SUPPLÉANTS

1. Philippe Monfils; 2. François-Xavier de Donnéa; 3. François Roelants du Vivier; 4. Robert Denis; 5. Jacqueline Rousseaux; 6. Dominique Tilmans; 7. Georges Pire; 8. Chantal Bertouille; 9. Georges Clerfayt; 10. Louis Michel.

O. Al.