LANGUES

Temps de lecture: 2 min

LANGUES

La croisière

s'instruit

Un curieux chaland est amarré depuis mardi sur le canal, près de la place Sainctelette. À son bord, une cargaison de jeunes étrangers embarqués pour une croisière hors du commun. Partis il y a une semaine de Namur à bord de la péniche «Peterborough», ces jeunes, âgés de 18 à 30 ans et issus de 17 pays européens non francophones, parcourent la Wallonie au fil de l'eau. Le but: apprendre le français et découvrir la vie culturelle et associative en Communauté française. Et question vie associative, ces jeunes en connaissent un bout puisqu'ils sont tous actifs au sein de mouvements de jeunesse dans leur pays.

- Donner des cours de français sur une péniche, c'est une idée géniale, s'enthousiasme Maite de Barcolone. Si je suis ici, c'est pour que Tiers monde, mon organisation, puisse coopérer avec les pays francophones du nord de l'Afrique.

Voilà, si vous voulez rencontrer ces jeunes, dépêchez-vous, ils quittent Bruxelles pour La Louvière vendredi matin.

VILVORDE

Pacem in Terris

veut danser

Pacem in Terris, le centre culturel francophone de Koningslo, quartier de Vilvorde à majorité voltérienne, a demandé l'autorisation auprès de la Région flamande d'organiser en ses locaux des soirées dansantes. La législation en vigueur impose l'ouverture d'une enquête publique pour ce genre d'activités, dont la mise sur pied n'a pas l'heur de plaire à tous les riverains. Une pétition circule actuellement pour rassembler les signatures de mécontents, tant francophones que néerlandophones. Cette enquête, ouverte jusqu'au début du mois d'août, risque de ranimer de vieilles querelles linguistiques. C'est en effet après l'interdiction de la commune, en 1968, de dire des messes en français dans l'église du quartier qu'est né ce centre, servant aussi bien de lieu de culte que de culture.

FAITS DIVERS

Anderlecht - Nicolas, 36 ans, qui était au volant de sa BMW mardi à 16 h 45 boulevard Paepsem, a été agressé par deux gangsters. L'un d'eux, armé d'un pistolet-mitrailleur «Uzi», lui a intimé l'ordre de quitter sa voiture. Le duo y a alors pris place et a démarré sur les chapeaux de roues.

Woluwe-Saint-Lambert - Mardi vers 5 heures, deux habitantes de l'avenue Gilbert Mullie ont été ligotées dans leur lit par un inconnu qui leur a dérobé des bijoux et 15.000 F.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une