Accueil

L'HOMMAGE DE LA REGION DE CHARLEROI A SON ENFANT PRODIGE, ARTHUR GRUMIAUX... IL VOULAIT QUE LE VIOLON CHANTE

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

L'hommage de la région de Charleroi à son enfant prodige, Arthur Grumiaux...

Il voulait que le violon chante

Le conservatoire de Charleroi porte le nom du grand violoniste disparu en 1986...

Un bon élève est fier de son bulletin; dans le cas d'un enfant prodige, c'est l'école elle-même qui s'enorgueillit du document. Le conservatoire de Charleroi ne manque pas de produire un petit cahier daté de 1926, détaillant les fort belles cotes, en solfège, piano, violon, du petit Grumiaux Arthur, domicilié à Fleurus. Longtemps, l'enfant hésitera entre les deux instruments; c'est, dit-on, le grand-père qui tranchera, dans la voie de Paganini plutôt que celle de Chopin.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs