Accueil

QUAND L'ETAIN SE PRESENTAIT EN ECRIN MOSAN UN METAL AUX VALEURS ALCHIMIQUES PASSIONNES PAR CES OBJETS CHARGES D'HISTOIRE

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Quand l'étain se présentait en écrin mosan

Le Musée des arts anciens du Namurois propose, jusque fin janvier, une exposition relative à un métal travaillé aussi, jadis, à Namur et Dinant.

On le retrouve encore sous forme d'objets décoratifs, posés sur un napperon ou dressés sur un présentoir. Néanmoins, l'étain a connu d'autres destinées. Objet du culte ou simple vaisselle, il est avant tout le fruit du savoir-faire des étainiers. Jusqu'au 31 janvier, le Musée des arts anciens du Namurois lui rend hommage à travers une exposition consacrée aux « Etains mosans, du XVIIe au XIXe siècle». Un voyage entre Namur et Liège avec, pour fil conducteur, la Meuse. (1)

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs