Accueil

LE GERMINAL S'EST QUALIFIE POUR LE DEUXIEME TOUR DE LA COUPE DES COUPES GRACE A UN PARTAGE 1-1 PREMIER DEUXIEME TOUR EUROPEEN...

Temps de lecture: 4 min

Le Germinal s'est qualifié pour le deuxième tour de la Coupe des coupes grâce à un partage 1-1

Premier deuxième tour européen pour Ekeren

ER Belgrade 1

Ekeren 1

De tous les stades d'Europe, le Maracana de Belgrade est l'un des plus bouillonnants, tant il est vrai que ses 60.000 spectateurs ont l'art de transcender les joueurs de l'Etoile rouge. Quoique jeunes et inexpérimentés, les jeunes Yougoslaves misaient dès lors sur leur appui inconditionnel, autrement plus précieux que celui de la soixantaine de fans anversois qui avaient fait le déplacement, pour assurer leur qualification pour le deuxième tour de la Coupe des coupes. A l'aller, rappelez-vous, le Germinal joua avec bonheur, d'abord complet lorsqu'il mena 2-0 contre toute attente, par la suite mitigé après que l'Etoile rouge eut finalement limité la casse à 3-2.

RÉSISTER LE PLUS

LONGTEMPS POSSIBLE

Avant même le début du match, les Anversois avaient appris une mauvaise nouvelle : leur meneur de jeu, Ronny Van Geneugden, devait déclarer forfait en raison d'une blessure au genou nécessitant une opération qui sera pratiquée aujourd'hui, ce qui entraîna la titularisaiton de Milosevic, qui joua à plusieurs reprises déjà au Maracana.

Résister le plus longtemps possible, tel était donc le mot d'ordre répété à l'envi par Helleputte. Les Yougoslaves l'obligèrent cependant à modifier sa tactique dès la 18e minute, après que Drulic eut trompé le gardien Moons sous une pluie battante.

Nullement désemparés, bien que l'avantage repassât dans le camp adverse, les Anversois gardèrent leur sang-froid, tant et si bien qu'ils se ménagèrent, à leur tour, quelques franches occasions : Jevric intervint en deux temps sur un envoi de Radzinski, Kovacs, déjà buteur à l'aller, échoua de peu face au même Jevric et Karagiannis décocha un envoi puissant qui fit tressaillir le public local. Inversement, le danger venait toujours de Drulic qui glissa au moment même où il se présenta seul devant Moons pour conclure.

LE GERMINAL PLUS FRAIS

A mesure que le terrain, gorgé d'eau, se détériorait, le Germinal prit résolument la direction des échanges, tandis que son adversaire se bornait à gérer son maigre avantage. Mal lui en prit, puisqu'à la 67e minute, Radzinski bénéficia du travail préparatoire de Hofmans avant de placer le ballon hors de portée de Jevric d'un superbe envoi. A ce moment de la partie, les deux formations évoluaient à dix, à la suite des exclusions simultanées de Drulic et Verstraeten, pour s'être livrés à un vil règlement de compte.

Le match se débrida par la suite. Ce fut d'abord Micic, entré en cours de jeu, qui expédia le cuir sur le piquet alors que Moons ne pouvait plus intervenir. Ensuite, Schaessens offrit la balle de qualification à Hofmans qui, bien qu'il soit un redoutable finisseur, rata l'aubaine.

Les dix dernières minutes furent interminables pour les Anversois. Alors que la nervosité gagnait les deux équipes, les joueurs de l'Etoile rouge de Belgrade cherchaient à influencer l'arbitre slovaque pour obtenir un coup franc bien situé, voire un penalty. A quelques minutes du coup de sifflet final, les visités héritèrent d'ailleurs d'un coup franc, lors duquel Stankovic envoya le ballon sur la transversale. Le Germinal n'en restait pas moins dangereux en contre-attaque : mal inspiré, Karagiannis joua sa carte personnelle alors que Hofmans était en meilleure position, puis Schaessens faillit lober Jevric avec succès.

Cette fois, les Anversois tinrent bon jusqu'au terme du match. Pour la première fois de sa courte histoire européenne, le Germinal est ainsi parvenu à se qualifier pour le deuxième tour d'une des trois compétitions continentales. La troisième participation est donc la bonne pour notre représentant en Coupe des coupes à qui l'on ne donnait quasiment aucune chance. Mais Ekeren a montré qu'en cultivant des vertus, telles la combativité et la solidarité, il est encore possible pour un club belge, fût-il moyen, de réussir sur la scène européenne.

Etoile Rouge Belgrade : Jevric, Zivkovic, Dudic, Njegus (70e mn : Micic), Bunjevcevic, Skoric, Pantelic, Stankovic, Gojkovic (79e mn : Boskovic), Marinovic, Drulic.

Entraîneur : Kosanovic.

Germinal Ekeren : Moons, Vandervee (57e mn : Schaessens), Verstraeten, Siquet, Kovacs, Descamps, Hofmans, Karagiannis, Milosevic (78e mn : Moury), Dauwe (67e mn : Toth), Radzinski.

Entraîneur : Helleputte.

Arbitre : Ihring (Svq).

Assistance : 60.000 spectateurs.

Buts : 18e mn : Drulic (1-0); 67e mn : Radzinski (1-1).

Cartes jaunes : Skoric, Descamps, Zivkovic.

Cartes rouges : Drulic (53e mn), Verstraeten (51e mn).

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une