Accueil

Festival Deux jours très animés, à Bruxelles : Cet obscur objet du délire

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Noël est passé, avec son lot de cadeaux bien emballés. Que faire à présent de cette figurine de dentellière offerte par la tante Martha, ou de cette collection de boutons de manchette reçue de marraine ? Surtout, ne jetez rien. Vous rateriez peut-être votre vocation dans le théâtre d'objet.

Depuis une vingtaine d'années, une bande d'artistes à l'imagination délirante se saisit des objets de la vie quotidienne pour en faire les héros de spectacles étonnants. Chez nous, l'ambassadrice de cet art s'appelle Agnès Limbos. En 1984, sac au dos, elle lançait sur les routes sa compagnie Gare Centrale, qui multiplie les créations réussies, où le tragique se mêle au comique. Petrouchka, Princesse, Petites fables ou Dégage, petit ! sont à chaque fois des leçons d'humour et des trésors d'inventivité, pour tout public.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs