Accueil

Carnets d’un bourlingueur

Gillis Neyts, fastueux paysagiste brabançon en vallée mosane, au XVIIe siècle.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Coins secrets, forêts et rivières bordées de rochers, vallées escarpées, villes blotties au pied des collines, imposants châteaux : Gillis Neyts les déniche et les peint avec une grande finesse d’exécution, livrant une importante production de paysages nimbés d’un pointillisme avant-coureur.

Au Musée des Arts Anciens, le charme délicat de sa palette dorée s’inscrit dans la lignée de Rubens tout en flirtant avec la touche nerveuse de Rembrandt. Fruit de la passion du collectionneur et psychiatre Pierre Gustot, cette exposition confirme le talent d’un peintre aux cheveux longs tombant en larges boucles, comme le montre un dessin à la pointe noire conservé au British Museum.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs