Retour aux résultats de la recherche

On n’a pas tous les jours 110 ans

Temps de lecture: 2 min

Pas sûr qu’elle ait un jour rêvé de ce titre. Mais soit, elle est tout sourire, mamie, dans son joli chemisier fleuri. Cent dix printemps, plus toutes ses (vraies) dents, mais de l’énergie, encore. Et encore.

Un peu « racrapotée » dans le grand divan, Romanie Pollet a plus que jamais l’œil qui pétille. Elle se marre bien, tape dans les mains pour accompagner le tonitruant « joyeux anniversaire » entonné par une trentaine de pensionnaires de la Résidence Granvelle, à Ganshoren. Autant de supporters à la tête blanche réunis pour souffler les 110 bougies de la native de Gistel. Qui a vu le jour au siècle passé, le 21 décembre 1898. Vous vous souvenez ? Non ? Normal, c’est elle la doyenne du pays.

A la guitare, deux chanteuses enchaînent avec « On n’a pas tous les jours vingt ans ». Ça l’amuse, Romanie. Même qu’elle entonne le refrain. Par contre, ne comptez pas sur elle pour battre le tempo avec la maracas qu’on lui tend. Elle cause pas beaucoup mais sait se faire comprendre d’une mimique évocatrice. « Elle parle peu, vit dans son univers mais adore la musique », soutient Philippe Duerink, le directeur de l’institution. Et une p’tite bière de temps en temps. Et puis le chocolat. Démonstration. « On peut lui en donner un ? », s’inquiète la bourgmestre Michelle Carthé (PS) en ouvrant une boîte de pralines. « Un petit bout », lui répond-on. Avalé fissa. « Encore un ? » Encore un.

Il est bientôt l’heure de partir, c’est que l’émotion, ça fatigue. « Vous savez, ce n’est que la 8e Belge à atteindre cet âge », glisse le responsable du home. « Je viens la féliciter depuis douze ans, conclut la bourgmestre. Elle ne change pas, toujours de bonne humeur. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une