Accueil

Carte blanche : Mandataires réunionistes de tous les partis unissez-vous !

Jules Gheude Essayiste politique (1)

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Chaque parti francophone dit traditionnel compte en son sein des mandataires qui ont compris que les jours de la Belgique étaient comptés. Ainsi, il y quelques semaines, le bourgmestre CDH de Namur, Jacques Etienne, s’est exprimé de façon non ambiguë : « Le mouvement flamand ne s’arrêtera jamais (…) et je ne suis pas sûr que la solution qu’on pourrait trouver après des nuits et des nuits de folie serait une solution qui permettra de régler une fois pour toutes les problèmes communautaires en Belgique. Est-ce qu’il ne vaut pas mieux se séparer tant qu’il y a encore de l’argent dans le ménage plutôt que de faire un divorce quand il n’y aura plus rien dans la caisse ? »

Il est vrai que, depuis les élections législatives du 10 juin 2007, la poussée nationalise ne cesse de se confirmer au Nord du pays. Selon une enquête récente de TNS/Dimarso, la N-VA séduit un Flamand sur trois et les formations autonomistes récoltent un score potentiel de… 77 % (N-VA : 31 % ; Vlaams Belang : 24 % ; Lijst Dedecker : 22 %) !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs