Midis-Minimes : Max Bruch par Jean-Luc Votano

Temps de lecture: 2 min

Il y a un an Cypres publiait un programme Max Bruch couronné par un Diapason d’or. Le complexe Concerto pour alto et clarinette, la Romance pour alto et orchestre et les 8 Stücke pour clarinette, alto et piano op. 83 étaient interprétés par Jean-Luc Votano, le talentueux clarinettiste solo de l’OPL, accompagné par celui-ci sous la direction de Pascal Rophé ainsi que par le pianiste Johan Farjot et l’altiste Arnaud Thorette. C’est avec ces deux derniers que le même Votano propose aux Midis-Minimes un programme entièrement consacré à ce compositeur qu’il connaît bien : « Ce contemporain de Brahms cultive, comme lui, le calme et la nostalgie et s’épanouit dans les climats chambristes. Editées en 1910, les Huit pièces pour clarinette, alto et piano s’inscrivent dans la descendance du Trio op. 114 de Brahms, dont elles reprennent l’effectif instrumental. En fait, il en va de ces pièces comme des derniers opus brahmsiens : elles ont une individualité qui autorise des exécutions séparées. Les interprètes peuvent de la même façon décider l’ordre dans lequel ils joueront les pièces. »

Alors d’où vient la relative désaffection à son égard ? « Peut-être d’un sérieux un peu académique qui l’amène à ciseler la forme de chacune de ses pièces sans oser aller au bout des choses comme l’a fait Brahms. Sa musique est sans doute moins charnue mais elle est l’œuvre d’un professionnel sérieux, parfois un peu trop sage et sobre. En fait, il faut oser le susciter un peu car c’est un musicien pudique qui se repose délibérément sur la sensibilité et la musicalité de ses interprètes. Mais ces pages cachent bien des ressources cachées. Ce qui est certain, c’est qu’elles font mouche auprès du public. »

Midis-Minimes, Conservatoire, jeudi 26 à12h15.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une