Accueil

Aung San Suu Kyi est libre

L’opposante Aung San Suu Kyi, symbole de la lutte pour la démocratie en Birmanie, a été libérée samedi après plus de sept ans consécutifs de résidence surveillée. Elle a invité ses partisans à travailler « ensemble » pour l’avenir du pays.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

L’opposante birmane Aung San Suu Kyi, libérée samedi après sept ans de résidence surveillée, a invité ses partisans à travailler « ensemble » pour l’avenir du pays, et les a invités à venir l’écouter dimanche à midi (05h30 GMT) au siège de son parti.

La lauréate du prix Nobel de la paix, considérée par ses partisans comme l’unique solution face à la junte au pouvoir, est apparue souriante aux grilles de sa maison quelques minutes après avoir pris connaissance de l’ordre de libération la concernant. Elle a prononcé quelques mots devant une foule en délire, la plupart de ses paroles étant couvertes par les hurlements et les applaudissements.

La fille du général Aung San, héros de l’indépendance birmane, a passé plus de 15 des 21 dernières années privée de liberté, la junte trouvant toujours une raison pour l’enfermer après chacune de ses libérations.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs