Accueil

Quand tu es là, c’est toujours juin

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 2 min

Même quand elle écrit des romans, comme Ma robe n’est pas froissée ou Décidément je t’assassine, Corinne Hoex fait de la poésie. Elle coupe, elle tranche dans la graisse des mots, elle va jusqu’à l’os, elle épure sa langue à vif. Elle ne laisse que la toute puissance des mots, du son, du sens. Quand elle écrit des poèmes, c’est la même chose. Avec son dernier recueil, un changement quand même : la violence fait place à la nostalgie, à cette douceur des bonheurs enfuis.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs