Accueil

Marcourt : « Il faut soutenir le développement de ce pays »

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

entretien

rangoon

de notre envoyée spéciale

N’est-il pas trop tôt pour se précipiter en prospection économique dans un pays, comme la Birmanie, à l’avenir démocratique incertain ? Jean-Claude Marcourt, qui dirige la mission économique wallonne, y voit au contraire un moyen de « soutenir le développement du pays ».

Il faut donc être en Birmanie ?

Tout le monde pense, et les contacts que nous avons nous confortent là-dedans, que le pays va essayer de s’ouvrir très largement d’ici à 2015, année de l’élection. Nous devons, ainsi que d’autres pays, soutenir cette démarche. Cela permettra du reste d’éviter que le développement de la Birmanie se fasse dans une dépendance très forte à certains grands pays, par exemple la Chine.

La Wallonie a sa place ici ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs