Accueil

Pirates et candidats au scrutin

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les Pirates partent à l’abordage des communes de Wallonie. Qui sont-ils ? Que proposent-ils ? Rencontre avec Joël Nazé, d’Ohey, et Lionel Scheepmans, de Walcourt. Le parti pirate a vu le jour en Suède en 2006 et est apparu en Belgique après les élections européennes de 2009. Du côté de Bruxelles d’abord mais il s’étend maintenant en Wallonie.

En province de Namur, ils ne seront que quatre à se présenter sous cette étiquette pour les élections communales d’octobre. Peu nombreux mais avec l’ambition de changer le fonctionnement politique. « On débute une aventure. Personnellement, je suis très déçu de la façon dont on gère les communes. Je crois que beaucoup de gens sont comme moi, ils en ont ras-le-bol des partis traditionnels. Pirate peut être une bonne alternative », explique Joël Nazé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs