Accueil

Variations : Comme un sentiment de malaise

Vincent de Coorebyter Directeur général du Centre de recherche et d’information sociopolitiques (Crisp)

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Alors que la campagne électorale s’anime, que les partis sortent de leur réserve et se font plus offensifs, il flotte comme un sentiment de malaise à l’approche du scrutin du 14 octobre. Rien de grave, en comparaison d’autres enjeux, mais la sensation que la campagne ne « prend » pas vraiment et que nombre d’électeurs iront voter sans enthousiasme – alors que l’on a coutume de dire, en Belgique, que la commune est le pouvoir le plus proche et le plus concret pour le citoyen.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs