Accueil

Aung San Suu Kyi: une icône fragilisée

Certains reprochent sévèrement le silence de la « Dame de Rangoun » sur les affrontements interreligieux qui sévissent dans le pays. Son attachement à l’armée et son soutien au nouveau projet d’un site minier controversé ne l’aident pas à regagner la confiance de ceux qui l’ont longtemps idolâtrée.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

En Birmanie comme à l’étranger, Aung San Suu Kyi est perçue comme une véritable icône du combat pour la liberté

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs