Accueil

Jacques Boël Discret, mais déterminant

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 2 min

C’est sans conteste l’homme le plus discret de cette « saga ». Il n’apparaît pour ainsi dire jamais dans les médias, et c’est en quelque sorte malgré lui qu’il se retrouve au centre du procès entre Delphine et Albert II. A 84 ans, il rêvait sans doute de moments plus calmes ; on nous le décrit à la fois zen, mais lassé de tout ceci.

Pour le moment, il n’a toujours pas révélé sa stratégie : va-t-il accepter un test ADN ? Va-t-il affirmer qu’il est le père de Delphine ou avouer qu’il ne l’est pas ? Va-t-il se taire et laisser faire la justice ? Va-t-il évoquer la prescription (elle est normalement dépassée pour un désaveu de paternité) ? Mystère…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs