Accueil

Christophe Diandy n’abdique jamais, dans la vie comme sur le terrain

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 5 min

Aujourd’hui, je me sens bien. » Appuyée d’un regard souriant, la confession de Christophe Diandy, milieu de terrain défensif de Charleroi, suggère que cette légèreté d’esprit, dégagé de tout doute, ne l’a pas toujours habité. Cette affirmation renferme aussi un beau paradoxe : après un début de saison bien rempli, avec 6 titularisations consécutives en 8 journées et un temps de jeu moyen qui frôle les 75 % depuis que Felice Mazzù l’a aligné pour la première fois dans le onze, contre Bruges, le longiligne sénégalais est contraint d’interrompre cette série en cours. Une douleur aux adducteurs a conseillé au médecin du club de le contraindre à faire l’impasse pour le déplacement de demain soir à Malines. « C’est sûr, j’aurais préféré être disponible pour l’entraîneur ce samedi, mais je n’y peux rien sinon accepter ce contretemps. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs