Accueil

Régionalistes bleus et rouges chauffent

Trois députés wallons PS, avant eux deux MR, ont relancé l’idée

de liquider à terme

la Communauté française.

De quoi parle-t-on ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Trois parlementaires socialistes remontent au front sur la régionalisation de l’enseignement. Deux libéraux-réformateurs s’étaient avancés avant eux. Que se passe-t-il ?

1Dominants. Jadis marginaux politiquement et culturellement, « rebelles » disait-on, les régionalistes dominent désormais au sud du pays. Flash-back : le « combat » wallon faisait rage sous André Renard, dans les années soixante, et avait vu se déchaîner les passions une vingtaine d’années plus tard autour du foyer fouronnais, se traduisant graduellement dans les faits au plan institutionnel, au travers de réformes de l’Etat successives, avec, au passage, l’affirmation des Régions. La situation aujourd’hui : la sixième réforme de l’Etat, conclue fin 2011, a accentué le fait régional, transférant une série de compétences à cet étage de (ce qu’il reste de) la maison Belgique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs