Accueil

Brexit : Cameron abat ses cartes

Les négociations

avec les partenaires

européens approchent.

Cameron avance ses exigences pour le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne.

Mais le Premier ministre est pris en tenaille : un numéro d’équilibriste.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Londres

David Cameron à l’heure de vérité. Derrière lui, le discours clé du 23 janvier 2013 annonçant la tenue d’un référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (« Brexit ») et ses retombées politiques comme diplomatiques. Devant lui, les négociations à venir avec les partenaires européens.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs