Accueil

Le PNR à la belge fait grogner le rail européen

Le « passenger name record » belge incluant les trains internationaux devrait être évoqué en Commission Terrorisme

à la mi-octobre.

La Deutsche Bahn menacerait de supprimer des ICE vers la Belgique si ce texte est adopté.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

L’une des mesures prévues par le fédéral dans son programme de lutte contre le terrorisme est la création d’un registre des passagers, pour confronter leurs noms à ceux qui se trouvent dans différentes bases de données de personnes recherchées. Mais la particularité du projet belge est qu’il ne se limite pas aux seuls vols aériens, comme aux Etats-Unis. Le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA) souhaite l’étendre aux trois autres modes de transports internationaux qui arrivent en Belgique : les bus, les bateaux et les trains.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs