Accueil

Source sûre fait de chaque citoyen un lanceur d’alerte

des médias francophones

aura bientôt deux ans. L’occasion d’apporter une réponse citoyenne

au monde qui nous entoure mais avec la protection de l’anonymat.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Le procès en appel d’Antoine Deltour, le lanceur d’alerte des LuxLeaks, vient de débuter au Luxembourg. De l’autre côté de l’Atlantique, de nombreuses associations tentent de convaincre l’actuel président américain d’accorder son pardon à Ed Snowden avant de quitter la Maison-Blanche. Les millions de documents qu’il a transmis à des journalistes ont mis en lumière la surveillance de masse opérée par la NSA. La protection des citoyens qui se mettent en danger pour dénoncer des situations illégales ou contraires à l’éthique ne fait toujours pas l’objet d’une législation adéquate, dans la plupart des pays du monde. C’est l’une des motivations qui a conduit, voilà près de deux ans, Le Soir et d’autres médias francophones à créer la plateforme Source sûre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs