Accueil

Photographier une éclipse, ça ne s’improvise pas

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Photographier une éclipse, ça ne s’improvise pas

Ce n’est que lors des éclipses totales que la couronne solaire se révèle aux yeux humains. L’astre se dote alors d’une longue chevelure blanche ondoyant dans l’espace sur plusieurs millions de kilomètres. Etant un million de fois moins lumineuse que l’aveuglant disque solaire, cette atmosphère entourant le soleil exige qu’il soit totalement occulté par la lune, pour briller. Un spectacle mirifique. Tout comme le sont les grains de Baily et la perle de diamant (voir texte principal).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs