Accueil

La politique des horodateurs

pour améliorer la mobilité

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

A Charleroi, le nouveau plan communal de mobilité a imposé le parking payant dans l’entièreté du périmètre de l’intra-ring ainsi que dans des quartiers proches soumis à une forte pression automobile.

Un an après son entrée en vigueur, une nouvelle phase d’extension des horodateurs est à l’étude. Elle a du moins été évoquée au dernier conseil communal par le bourgmestre Paul Magnette afin, selon ses termes, de « combattre les effets de bords ». Soit le déplacement des voitures ventouses vers les quartiers jouxtant les zones de stationnement payant, en l’occurrence derrière la gare du Sud à Marcinelle Villette.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs