Accueil

Un ministre de Trump vend du gaz russe aux Belges

, révélés par « Le Soir » et des médias

de 67 pays, éclairent l’emprise mondiale du système financier offshore.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Après les Panama Papers, une nouvelle fuite de 13,4 millions de documents met notamment au jour les liens entre la Russie et le secrétaire d’État américain au Commerce, Wilbur Ross. Baptisée « Paradise Papers », cette fuite dévoile aussi les opérations secrètes du principal collecteur du fonds du Premier ministre canadien Justin Trudeau, révèle les intérêts offshore de la reine d’Angleterre Élisabeth II et de plus de 120 politiciens à travers le monde. Enfin, ces nouveaux documents montrent à quel point le système financier offshore s’est implanté au cœur des géants multinationaux comme Apple, Nike, Uber et autres sociétés de dimension planétaire qui évitent les taxes grâce à des manœuvres comptables de plus en plus imaginatives.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs