Accueil

Les Brésiliens piégés par leur foi

existent à Bruxelles.

Certains pasteurs profitent de la fragilité de leurs fidèles sans-papiers.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

L’église Communidade Crista Brasileira (CCB) a tout prévu pour financer son prétendu futur temple. Un compte dans trois banques différentes, un paiement internet uniquement par Paypal ainsi que des dons en liquide pendant les messes. Les options ne manquent pas pour le financement de la « Cité espoir fondation » destinée à devenir un grand centre de « conférences internationales ». Il faudra bien cela pour atteindre les 400 millions d’euros dont ils disent avoir besoin. En 2016, l’ASBL ne disposait encore que de 200.000 euros (dont 58.000 euros de dons pour l’année écoulée) sur le compte de leur fondation d’utilité publique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs