« Les bus ne passent plus sous le pont »

« Les bus ne passent plus sous le pont »

C’est « le genre d’histoire qui n’arrive qu’à Dinant ». Voici peu, devant les caméras de télévision et mesureur électronique à l’appui sur le site même, le bourgmestre MR Richard Fourneaux l’assurait : le tracé de la voirie a beau avoir été légèrement modifié, « les bus passent toujours sous le pont ». Le premier échevin Robert Closset (MR également), en charge des travaux, muni du même matériel, était tout aussi péremptoire : « Les bus ne passent plus. »

En fait, la hauteur est suffisante mais la marge de sécurité supplémentaire de 50 centimètres, elle, n’y est pas. Quoi qu’il en soit, des solutions techniques existent si le besoin s’en fait sentir.

La morale de l’histoire est surtout une bisbille entre les deux plus gros scores électoraux dinantais qui, en octobre prochain, ne feront plus liste commune.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite