Ligue 1: Anthony Lopes, le grand perdant des décisions prises par la FFF

La Fédération française de football sanctionne lourdement les joueurs concernés par les accrochages du 18 mars lors de la rencontre entre l’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais

Temps de lecture: 3 min

La Fédération française de football a annoncé dans un communiqué que la sanction d’Anthony Lopes allait être alourdie. La Commission de discipline de la LFP a décidé d’infliger 5 matchs de suspension au champion d’Europe. Le 18 mars dernier, le gardien de l’Olympique Lyonnais avait giflé un salarié marseillais suite aux heurts survenus entre joueurs et staffs des deux équipes.

Rami le grand gagnant ?

Le défenseur marseillais a vu sa sanction inchangée. Trois matchs fermes pour le probable remplaçant de Laurent Koscielny en équipe de France. De leur côté, les Lyonnais ont vu leur sentence s’alourdir. Marcelo avait écopé d’un match avec sursis, il écope finalement d’un match avec sursis et un ferme. De son côté, Mouctar Diakhaby qui était blanchi, prend la même sanction que son coéquipier.

Anthony Lopes, de son côté, est dans une très mauvaise posture, la commission de discipline de la LFP avait infligé trois matches de suspension. Le verdict final est de cinq matches de suspension ferme. Anthony Lopes devra rater le début de championnat.

De leur côté, les clubs se verront infligés une amende de 10.000 euros, Marseille devra fermer sa tribune basse du virage Sud le temps d’un match.

Les tensions entre les deux Olympiques s’amplifient

L’emblématique président du club rhodanien, Jean-Michel Aulas, n’a pas hésité à montrer son mécontentement : « C’est une grande surprise. Je n’imaginais pas qu’une commission d’appel puisse déjuger une commission de première instance. Nous sommes des gens légitimistes et j’avais décidé de ne pas aller devant cette commission d’appel car je suis membre du Comex de la Fédération. Le club qui a fait appel est venu obtenir la pénalisation du club qui n’avait pas fait appel et avec lequel il est concurrent pour la Ligue des Champions. Et on sait qu’un accès à la Champions Ligue, c’est 40 à 50 millions. C’est une décision inattendue et très surprenante  »

Le président lyonnais devait sans doute espérer une sentence plus clémente pour son équipe mais la commission en a décidé autrement. Son entraîneur Bruno Génésio devra se déplacer ce samedi 8 mai à Strasbourg avec une défense quelque peu remaniée.

Une finale à très haut risque

Le 16 mai, la finale de l’Europa League opposera l’Olympique de Marseille à l’Atlético Madrid. Cet événement aura lieu dans le Groupama Stadium à Lyon. Après la qualification de l’OM contre le Red Bull de Salzbourg, Adil Rami a lancé un pavé dans la mare : « On va tout casser à Lyon… mais avec du respect  ! ». Le défenseur marseillais devait sans doute faire référence aux chants des supporters phocéens « Oui Monsieur Aulas, on va tout casser chez toi ». Ces provocations ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd puisque c’est dans un communiqué que l’OL est intervenu pour calmer les débats.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une