Accueil

Les grandes surfaces poussées

à ne plus vendre de tabac

Alda Greoli a présenté

le premier plan wallon anti-tabac. Il court jusqu’en 2030.

Elle demande aux grandes enseignes de prendre

leurs responsabilités.

Leur présence dans notre vie quotidienne influence

la consommation.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

A l’occasion de la présentation du premier plan wallon anti-tabac, Alda Greoli (CDH) a lancé un fameux pavé dans la mare. La ministre régionale de la Santé souhaite la fin de la vente de cigarettes, de cigares et de tabac par les enseignes de grande distribution.

La responsable wallonne n’a pas le pouvoir d’imposer une telle disposition. Son intervention relève tout au plus de la demande pressante pour des questions, facilement compréhensibles, de santé publique. Si rien ne devait bouger dans les prochains mois, Alda Greoli se réserve toutefois la possibilité d’intervenir auprès du gouvernement fédéral pour que celui-ci mette la pression sur le secteur en vue de discussions approfondies ou même d’une interdiction formelle, le cas échéant.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs