Accueil

Chômage : le gouvernement fédéral rappelé à l’ordre

estiment qu’il est fort risqué d’augmenter

la dégressivité des allocations. Le ministre de l’Emploi n’entend pas reculer.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

C’est un signal d’alarme que déclenchent 16 académiques réputés en Belgique et à l’étranger pour leurs analyses de l’économie et du marché de l’emploi. Ils publient ce lundi dans Le Soir et le Standaard une carte blanche. Ils mettent en garde contre les dégâts que pourrait provoquer la réforme du chômage décidée cet été, dans le cadre du « jobs deal », ce programme gouvernemental de lutte contre les pénuries de main-d’œuvre.

Ils avancent deux arguments. L’efficacité, d’abord. Il n’est pas acquis scientifiquement que la réduction progressive des allocations favorise les démarches de recherche d’emploi. Deuxième argument : l’assurance chômage est censée protéger le demandeur d’emploi contre la perte de revenus. « En raison de cet argument aussi, il vaudrait mieux que les prestations sociales augmentent avec la durée du chômage plutôt qu’elles ne baissent. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs