Accueil

L’Onu redoute un nouveau discours rude de Trump

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

L’an dernier, l’Organisation des Nations Unies était ressortie groggy de la première intervention à la tribune de l’Assemblée générale du nouveau président américain. Donald Trump avait livré un discours rude, menaçant la Corée du Nord de « destruction totale », persiflant contre le « rocket man » Kim Jong-un et disqualifiant l’accord sur le nucléaire iranien. Un comble pour l’institution créée sur les cendres de la Seconde Guerre mondiale, pour résoudre les conflits. A l’aube de cette session, les observateurs s’interrogent : que reste-t-il du premier discours du président américain ? Quelles conséquences a eu un an de présidence Trump sur l’organisation ? Et, surtout, qu’en attendre cette année ?

Côté belge, on nourrit « beaucoup d’attentes sur ce que va dire Donald Trump » à la tribune. Comprenez : c’est du discours de l’Américain, qui doit s’exprimer mardi, que viendra le tempo.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs